Dernière mise à jour le 01/08/2022

Rééquilibrages automatiques des portefeuilles

Nous surveillons l'évolution des portefeuilles quotidiennement, et réalisons les rééquilibrages opportuns dans les cas suivants :

1. Changement d'âge du client

A mesure que le temps passe, un client va prendre de l'âge et sa capacité à prendre des risques diminuera. Pour cela, nous recalculons le profil de risque de tous nos clients chaque année, pour refléter leur âge actuel, et en cas de changement de profil de risque, nous modifions la composition de l’assurance-vie (pour nos clients résidents en France) ou le portefeuille de fonds (pour nos clients résidents en Belgique) pour l'accorder au nouveau profil de risque du client.

2. Actualisation du profil investisseur

Périodiquement, nous reposons aux clients quelques questions pour pouvoir être sûr que leur situation financière ou leur attitude face aux risques n'ont pas changé. En cas de changement, nous rééquilibrons leur portefeuille pour l'accorder à leur nouveau profil investisseur.

3. Actualisation du portefeuille modèle

Si l’investissement d'un client passe pour la première fois au-dessus de 10 mille euros ou de 100 mille euros (voir nos portefeuilles), ou s'il y a un changement dans le portefeuille modèle d'un client, le portefeuille de celui-ci se rééquilibre automatiquement pour suivre le nouveau portefeuille modèle. Dans le cas contraire, où un portefeuille baisserait en dessous de 10 mille euros ou de 100 mille euros, il se maintiendrait sans rééquilibrage (le portefeuille de plus de 10 ou 100 mille euros se maintiendrait respectivement à la situation) sauf s'il passait en dessous de 5 mille euros par un retrait d'argent (ou rachat de l’assurance-vie), dans quel cas il serait rééquilibré sur le portefeuille modèle de moins de 10 mille euros avec deux fonds.

4. Rééquilibrages automatiques pour écart avec le portefeuille modèle :

En se basant sur les études (Jaconetty, Kinniry et Zilbering, 2010, Tokat, 2013) qui comparent les différentes manières de réaliser un rééquilibrage (à certains moments ou en fonction de l'évolution du marché), chez Indexa Capital, nous avons décidé de réaliser un rééquilibrage lorsque la différence entre la pondération réelle et celle objective de deux fonds, positive pour l'un et négative pour l'autre est supérieure à un écart donné :

  • Plus de 1,50 points de pourcentage (p.p.) dans les portefeuilles de moins de 100 mille euros (modifié en juillet 2021 après l'augmentation du nombre de fonds dans les portefeuilles, avant 2,50 p.p.)
  • Plus de 1,25 p.p. dans les portefeuilles de plus de 100 mille euros (modifié en juillet 2021, avant 1,50 p.p.). Le seuil est moindre car les portefeuilles de plus de 100 mille euros incluent plus de fonds.

Par exemple, pour un portefeuille de moins de 100 mille euros, quand le poids d'un fonds dans le portefeuille est supérieur de plus de 1,5 points de pourcentage à son poids objectif (ex. 26,6 % du portefeuille contre un poids objectif de 25 %) et pour un autre fonds, le poids est inférieur à celui objectif de plus de 1,5 points de pourcentage (ex. 13,4% contre un poids objectif de 15%), alors nous vendons la part du premier fonds qui est au-dessus du poids objectif pour l'investir dans le fonds qui est en dessous du poids objectif. Dans tous les cas, les rééquilibrages sont réalisés uniquement quand les montants des opérations sont égaux ou supérieurs à 150 €.

Modification du seuil de rééquilibrage automatique dans les périodes de haute volatilité : pour éviter que les rééquilibrages se fassent à contre-temps (ex. acheter un fonds qui a chuté fortement, mais que la souscription prenne la date de valeur après sa remontée serait contre-productif), dans les moments avec une volatilité particulièrement importante, nous augmentons de 0,5 points de pourcentage le seuil pour que soient effectués les rééquilibrages automatiques. Concrètement, quand la volatilité implicite de l'indice S&P500 (connu comme l'indice VIX) est supérieure à 35 points pendant plus d'une semaine, alors les seuils de rééquilibrage passent de 1,5 p.p. à 2,0 p.p. pour les portefeuilles de moins de 100 mille euros et de 1,25 p.p. à 2,25 p.p. pour les portefeuilles de plus de 100 mille  euros.

Les rééquilibrages par remboursement et souscription. Pour les assurances-vie en France, les rééquilibrages se font par remboursement d’unités de compte d’un support (d’un fonds) et par souscription d’unités de comptes d’un autre support (fonds), sans coûts et sans impact fiscal pour le client. Pour les portefeuilles de fonds en Belgique, les rééquilibrages se font par la vente et l'achat de parts de fonds, sans frais mais avec dans certains cas un impact fiscal pour le client (voir « Quels impôts dois-je payer pour un retrait partiel ?»).

Le rééquilibrage est une manière très intelligente de gérer un portefeuille : quand un actif a pris beaucoup de valeur, nous le vendons, et quand il a perdu beaucoup de valeur, nous l'achetons. En accord avec les études académiques, cet effet génère une rentabilité corrigée par le risque annuel supplémentaire qui peut aller jusqu'à 0,5 point de pourcentage par an. De même, effectuer un rééquilibrage systématique est l'unique moyen de s'assurer que vos investissements gardent le niveau de risque adéquat (source : Swensen, 2005, Bernstein et Wilkinson, 1997).


Merci pour votre aide.
Cela vous a été utile ? Oui Non

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?

Notre équipe de support est à votre disposition.